dimanche 25 juin 2017

RV17 : Essai transformé.

Nous attaquons ce jour la plus belle partie de la RV17. Et nous nous levons tard après la soirée prolongée de la veille. Le soleil de minuit nous ayant quelque peu fait oublier l'heure.

Départ donc apaisé aux alentours des 10h. Nous avons déjà vu partir les motards russes et les motards Allemand depuis au moins une heure. J'espère ne pas m'être trompé dans les horaires, mais Flo en mode hyper connecté a déjà piraté le site des ferrys pour tomber sur les même horaires que les miens.


10 minutes plus tard, nous voilà dans la file d'attente du ferry. Déjà une belle file d'attente, mais comme cela nous a été indiqué, les motos ont tout a fait le droit de remonter la file pour embarquer les premiers. Nous retrouvons d'ailleurs les Allemands et les Russes qui doivent poireauter depuis un bon bout de temps ici. Au top les Frenchies !

Nous passons le cercle polaire. La météo joue en notre faveur, il pluviote à peine, pas de quoi nous ralentir ; puis les nuages sont plutôt haut ce qui ne gâche pas le paysage. Et quel paysage ! Nous retrouvons nos paysages grandioses, mais en mieux qu'avant ! Nous pourrions nous arrêter tous les 500m tant chaque col nous offre un nouveau panorama extraordinaire. Le paysage reste le même que la veille, de hautes montagnes qui se jettent dans la mer pour finir en îles abruptes et a pic.


Alors que les ferry nous occupent une bonne partie de la matinée, nous prenons notre pause déjeuner sous un de ces panoramas grandioses, au glacier de Svartisen. Magnifique ! Puis nous reprenons la route, car ça doit bien faire une demi-heure que les Russes nous ont dépassés. Là s'enchainent les cartes postales de tous les 500 mètres. Des Fjords, des montagnes abruptes de toute part et chacune se différencie des autres par son style, comme si elles se livraient un concours de beauté. La route file en lacets entre les pics, ou parfois par dessous avec des tunnels dont la sobriété n'a d'égal que la longueur.


Ainsi se déroule tout l'après midi, jusqu'à une pause aux tourbillons de Saltstraumen, 50 kilomètres avant Bodø, les paysages s'affadissent pour ne rester qu'en arrière plan. Nous arrivons en ville.


Arrivés au camping de bonne heure, une nuit dont nous ne profiterons que peu puisque nous embarquons demain à 06h15 pour les Lofoten. Nous retrouvons les motards Russe, Booking est décidément l'ami des voyageurs ! En attendant, nous laissons les enfants devant le motoGP. :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire