mardi 20 juin 2017

Falls day

2ème jour en Norvégie.

Nous nous levons un peu tard, encore fatigués de la journée de la veille. Le temps n'est pas trop de la partie, mais nous nous habillons en pluie car de toute façon, car le thème de la journée c'est visite des chutes et cascade de la région.

Après un bon petit déjeuner pris au camping, nous prenons donc la route sous un temps encore clément mais déjà bien menaçant. Un premier bac nous permet de rejoindre Nesvik tout en restant sur la RV13. Toujours des paysages magnifiques, des chutes d'eau vertigineuses encore et encore.

Puis le temps se gatte. Et la moto sous la pluie, c'est moins cool ! Les corps se fatiguent, la vitesse moyenne chute, nous prenons du retard... Si seulement nous n'étions pas sur une route tout simplement MAGNIFIQUE ! Des paysages à couper le souffle, mais glacés ! Quelques iceberg (oui) tentent un bout de course avec nous en vain. Nous sommes éblouis, mais glacés ! Nous récupérons quelques degrés en redescendant, mais la pluie persiste.

Suite de la visite nous conduit a traverser différents tunnels, spécialité Norvégienne a un point auquel nous ne nous étions pas attendus. Des tunnels de plusieurs dizaines de kilomètres et des rond-points sous terrain reliant les différentes galeries !


La pluie continues. Nous commençons a vraiment ressentir la fatigue. Mais nous arrivons enfin dans la zone des chutes d'eau. Les chutes d'eau en Norvège, c'est magnifique, vertigineux, mais en réalité, il y en a tous les 500m. Celles du jours ont pour intérêt d'être les plus au sud donc premières visitées sur la route des touristes, mais l'avenir nous apprendra a nous en lasser. La plus belle chute de la journée aura probablement été la chute de la GS, mais je préfère ne pas trop m'attarder sur cette erreur de jugement topographique. Sinon, ça reste impressionnant.


Notre patience a des limites, nous n'avons plus maintenant qu'en tête de rejoindre le camping au plus vite. Seulement l'humidité omniprésente aura raison du GPS de Mahel qui n'affiche plus les informations de guidage qu'a travers une jolie marre de flotte.

A bout de nerfs, à presque une heure du camping, c'est au tour de Flo de mettre la sienne ! Vous vous souvenez la batterie ? Ben oui, la revoilà ! Arrêtés à un feu de chantier sous la flotte pour pas plus de 5 minutes, il a la bonne idée de couper le moteur. Bref, Mahel et Laure rejoindront le camping pendant que je ferais demi-tour pour tenter de faire tourner son moulin anglais. L'affaire ne nous prendra pas plus de 15 minutes cette fois-ci, mais il a dorénavant obligation d'être le dernier a couper le moteur et le premier à le relancer !

La journée se termine très fatigués dans notre hytte dépourvue de la moindre intimité. Laure passera 2 bonnes heures sèche cheveux à la main à sécher toutes nos affaires.
Un repas des plus frugale nous comblera néanmoins, avant de vite partir au lit car demain est un autre jour. Il est cependant déjà 23h.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire